La cyber assurance pour les entreprises, le futur partenariat assureurs et offreurs sécurité.

Pour rappel, l’assurance est une opération par laquelle une partie, l’assuré, se fait promettre, moyennant une rémunération, la prime, une prestation par une autre partie, l’assureur, en cas de réalisation d’un risque. (Picard et Besson – 1982)

Dans une économie de plus en plus numérique où les risques de cyber-attaques sont de plus en plus nombreux et fréquents, l’assurance se doit d’accompagner cette transformation et donc de couvrir les risques en cas de sinistre.

Au-delà des solutions techniques, logiciels et matériels de sécurité, qui permettent de réduire les risques, le risque zéro nécessite pas !

Malheureusement, l’incidence d’une cyber attaque peut avoir des répercussions en termes de sécurité des personnes et des biens, de pertes économiques et financières et de dégradation de l’outil de travail, de l’image de l’entreprise auprès de ces clients et fournisseurs.

Un sinistre peut engager la responsabilité de l’entreprise, de son dirigeant.

Afin de couvrir ces risques, les assureurs ont mis en marché des offres. Ces contrats d’assurance traitent le sinistre : service d’assistance informatique, réparation des données, indemnisation des dommages matériels et pertes financières ; Et pour certains se protègent derrière des clauses d’exclusion d’un autre temps.

Ces contrats ne proposent pas de service de prévention, alors qu’il existe des outils qui permettent d’évaluer la situation d’un parc bureautique et informatique d’une entreprise. Ils permettent d’estimer les risques, mais aussi de les réévaluer tout au long du temps ;

De plus, ils peuvent apporter une valeur ajoutée aux chefs d’entreprises dans la maitrise de ces risques digitaux.

Certes, la demande en cyber-assurance est encore limitée mais elle ne fera que s’accroitre. Les transformations digitales des entreprises étant, le besoin en couverture de ces risques va aller de pair.

La couverture de ces risques deviendra, à coup sûr et à plus ou moins long terme, une assurance obligatoire vue l’exposition croissante des entreprises à ces risques.

Dans cet environnement en pleine mutation, les partenariats entre assureurs et fournisseurs de solutions de sécurité, de backup, d’assistance informatique pour prévenir et accompagner les entreprises en cas de sinistres vont se développer.

Ils se développeront comme nous pouvons déjà le connaitre dans le secteur de l’assurance santé entre les mutuelles et les opticiens, les audioprothésistes ou encore comme dans l’assurance automobile avec les garagistes agréés. Les exemples sont nombreux.

Les fournisseurs de solutions deviendront-ils aussi des distributeurs d’assurance ?

Les modèles à la fois de distribution de ces produits d’assurance, de gestion et de réparation en cas de sinistres restent à inventer. Les partenariats entre assureurs et offreurs de services sont à construire. C’est là tout l’enjeu pour les compagnies d’assurance qui souhaitent construire le marché de demain, mais aussi pour les offreurs qui souhaitent se développer sur ce marché.